Foire aux questions

Qui sommes-nous ?

Mathena a été fondée en mai 2022 par deux amis, Emile Le Menn et Leo Rapaic, l’un professeur des écoles en REP à Paris, l’autre ingénieur et développeur chef de projet chez Deloitte. Emile était frustré par ses difficultés de gestion de l’hétérogénéité de sa classe, et avec Leo ils se mirent en tête de concevoir un produit qui puisse répondre aux besoins des enseignants comme des élèves, en ciblant principalement les maths car c’était là que des outils performants faisaient le plus défaut et que le niveau des élèves était en chute libre depuis trente ans.

Après avoir été à la rencontre d’une trentaine d’enseignants dans dix départements pendant trois mois pour mieux comprendre les modes de fonctionnement et les besoins de la profession, ils commencèrent à développer des premiers modules d’exercices en mai 2022 et démarrèrent les tests dans des classes des quartiers nord de Paris en septembre de la même année. L’appli a été lancée en bêta test en février 2023 et est désormais accessible à tous. 

Mathena, c’est quoi ?

Mathena, c’est une application qui permet aux élèves de primaire et début de collège d’apprendre à calculer et à résoudre des problèmes en progressant à leur rythme grâce à des contenus personnalisés, qui s’adaptent automatiquement à leur niveau. Notre mission est de permettre à chaque élève de croire en ses capacités.

Quelles sont les améliorations prévues sur Mathena ?

Les chantiers prévus pour 2023-2024 sont les suivants : 

  • Un module résolution de problèmes. 
  • Un mode hors-ligne.
  • Une app téléchargeable sur iOS et Android.
  • Des aides à étapes.
  • Du contenu pour travailler la numération.
  • Un mode coopératif. 
  • Des activités de remédiation, de manipulation, de coopération, à proposer aux enseignants pour la classe en fonction des résultats des élèves sur l’app.

Qui sont les soutiens de Mathena ?

  • Ministère de l’Education nationale via le dispositif Edu Up 
  • Réseau Entreprendre 93
  • AFINEF et EdTech France
  • et bien sûr nos utilisateurs partout en France !

Qui sont les experts qui conseillent l’équipe de Mathena ?

Nous nous sommes entourés d’experts en pédagogie et recherche. Le conseil scientifique est constitué de : 

  • Laurent Tessier (Professeur de sociologie à l’Institut catholique de Paris, spécialiste de l’éducation au numérique)
  • Stéphanie Chauveau (Responsable pédagogique à l’ICP et Pilote du projet Territoire Numérique Éducatif du Val d’Oise)
  • Aline Frey (Maîtresse de Conférence à l’INSPE d’Aix-Marseille et chercheuse au Laboratoire de Neurosciences Cognitives)
  • Joëlle Gardette (Editrice aux Editions Retz, orthophoniste, docteure en sociologie de l’Université de Laval).
  • Olivier Stab (Enseignant chercheur – Mines ParisTech).

Mathena permet-elle de suivre les programmes ?

Au niveau des contenus abordés, le projet se base sur les compétences et connaissances mentionnées dans les textes officiels suivants : 

Texte de référence 1: Programme d’enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux (cycle 2) : 

« – Comprendre et utiliser des nombres entiers pour dénombrer, ordonner, repérer, comparer. – Nommer, lire, écrire, représenter des nombres entiers. 

– Résoudre des problèmes en utilisant des nombres entiers et le calcul. 

– Calculer avec des nombres entiers » 

Texte de référence 2: Programme d’enseignement du cycle de consolidation (cycle 3) 

« – Utiliser et représenter les grands nombres entiers, des fractions simples, les nombres décimaux. 

– Calculer avec des nombres entiers et des nombres décimaux. 

– Résoudre des problèmes en utilisant des fractions simples, les nombres décimaux et le calcul. » 

Les domaines mathématiques cités, couverts par le projets, contribuent principalement aux domaines 2 (Les méthodes et outils pour apprendre) et 4 (Les systèmes naturels et les systèmes techniques) du Socle commun de connaissances, de compétences et de culture. 

Au niveau des aspects pédagogiques privilégiés (différenciation et coopération) le projet se réfère aux mêmes textes : 

Au cycle 2 : « Il faut (…) envisager [les apprentissages] dans leur progressivité. Les enfants qui arrivent au cycle 2 sont très différents entre eux. Ils ont grandi et ont appris dans des contextes familiaux et scolaires divers qui influencent fortement les apprentissages et leur rythme. La classe s’organise donc autour de reprises constantes des connaissances en cours d’acquisition et d’une différenciation des apprentissages. » 

Au cycle 3 : « Les modalités d’apprentissages doivent être différenciées selon le rythme d’acquisition des élèves afin de favoriser leur réussite. »

Comment utiliser Mathena dans ma classe ?

1. Créer un compte classe

Une fois son compte utilisateur créé, l’enseignant peut “créer une classe” dans “Gérer mes classes”. Pour cela, il doit renseigner le nom de la classe ainsi que les noms des comptes élèves (il peut s’agir de surnoms, de numéro…)

Pour pouvoir faire utiliser l’app aux élèves, l’enseignant doit activer son compte en cliquant sur “tester gratuitement” et en rentrant les données requises (nom, adresse, mail) sur Stripe (logiciel de paiement sécurisé). 

Le mois de test gratuit se lance alors, et l’enseignant peut visualiser son code classe en cliquant sur l’oeil à côté du nom du compte classe. Ce code est actualisé dès que l’enseignant l’oublie et appuie sur l’oeil. 

2. Abonner sa classe à Mathena

Pour utiliser Mathena au-delà de la période d’essai gratuite, il est nécessaire de s’abonner. Le paiement se fait via la plateforme sécurisée Stripe, par carte bancaire ou virement SEPA. Une facture est alors émise, que l’enseignant peut utiliser pour se faire rembourser par sa coop s’il a utilisé un moyen de paiement personnel.

Nous aimerions beaucoup que Mathena puisse être gratuite ! Mais nous sommes deux à développer l’outil, et pour pouvoir en vivre, nous devons vous demander une contribution.

3. Suivre les progrès de mes élèves

Depuis son interface, l’enseignant a une vision globale de l’avancée de ses élèves. Ils voient la dernière ceinture obtenue et l’état d’avancement de l’élève pour chaque opération. En cliquant sur l’onglet “détails des compétences”, il a accès à toutes les compétences déjà validées, en cours de validation ou à valider pour chaque élève.

4. Connaître les compétences travaillées

L’enseignant peut voir toutes les compétences à valider dans la partie “Voir le contenu”. Celles-ci sont classées par opération. Pour chacune d’entre elles, il peut tester l’exercice final qui sera proposé à l’élève, et voir le détail des exercices proposés au préalable à l’élève pour le faire progresser sur la compétence visée.

Mathena permet de faire travailler au élèves le calcul mental / réfléchi en additions, soustractions, multiplications et divisions. Les exercices proposés permettent aux élèves : 

  • de s’approprier la décomposition des nombres de manière progressive. 
  • de mémoriser les résultats des faits numériques, particulièrement des répertoires (tables d’additions, de soustraction, de multiplication et de division) pour qu’ils n’aient pas systématiquement recours à des procédures de comptage mécanique. 
  • d’améliorer leur connaissance de la numération décimale en apprenant à calculer en décomposant les nombres plutôt qu’en ayant systématiquement recours à la technique opératoire du calcul posé. 
  • de développer des automatismes sur les procédures de calcul mental.

5. Mathena dans la classe

Mathena est une web app, c’est-à-dire qu’elle est accessible via internet, depuis un ordinateur, une tablette ou un téléphone. Nous vous recommandons de la mettre dans vos favoris pour que les élèves la retrouvent plus rapidement.

Elle peut être utilisée dans différentes situations pédagogiques : 

  • En autonomie : lors de temps de travail en ateliers ; lorsque des élèves sont répartis dans d’autres classes en cas d’absence de leur enseignant ; lorsque des élèves ont fini le travail qui leur a été assigné avant leurs camarades ; lors de rituels. 
  • En groupe avec l’enseignant : dans le cadre de séances d’APC ou de temps de remédiation lors des séances de mathématiques. 
  • En groupes autonomes de deux à quatre élèves. 
  • En classe entière : lors de temps d’institutionnalisation en fin de séance, ou pour faire expliciter leurs démarches aux élèves. 

6. Mathena à la maison

Les élèves peuvent utiliser Mathena à la maison, dans le cadre des devoirs si l’enseignant en donne. Pour cela, nous recommandons de demander aux élèves d’utiliser leur code individuel (accessible depuis l’interface prof dans le compte de la classe) plutôt que le code classe. Cela évite qu’élève et parents n’aillent regarder la progression des autres camarades.

Comment utiliser Mathena en tant qu’élève ?

1. Se connecter à son compte élève

L’élève doit d’abord taper “Mathena App” dans son moteur de recherche. Nous vous recommandons d’utiliser Google Chrome ou Microsoft Edge pour une meilleure expérience utilisateur. 

Une fois sur la web app, il peut se connecter à son profil.

Pour cela, l’élève a deux possibilités : 

  • Utiliser le code classe : il arrive alors sur le compte de sa classe et sélectionne son profil.
  • Utiliser le code individuel : il arrive alors directement sur son profil (recommandé pour un usage à la maison).

2. Apprendre et gagner des ceintures

Les compétences du programme sont réparties en onze ceintures, de la blanche (niveau CP) à la noire (niveau CM2 avancé). 

Tous les élèves se voient automatiquement attribuée la ceinture blanche. La première ceinture qu’ils doivent décrocher est donc la ceinture blanche-jaune. 

Pour les élèves qui sont en très grande difficulté dès leur première utilisation, une onzième ceinture (bleue claire) leur est alors attribuée et du contenu spécifique leur est proposé pour valider la ceinture blanche, reprenant des compétences de GS (maîtrise des constellations, comptine numérique…)

Lorsque les élèves abordent une nouvelle compétence au sein de leur ceinture, ils passent une évaluation diagnostique qui nous permet de voir s’il est nécessaire qu’ils approfondissent la compétence visée ou s’ils la maîtrisent déjà. 

Ce système de mini-évaluations tout au long de l’utilisation de l’app permet d’éviter une lourde et fastidieuse évaluation diagnostique à la première utilisation de Mathena, d’identifier très précisément les besoins, et de s’adapter plus finement aux élèves.

Pour chaque situation proposée, les élèves ont la possibilité d’avoir recours à une aide adaptée à l’énoncé et à l’opération (décompositions des opérandes en centaines, dizaines, unités, représentations des opérandes dans des cartes à points, développement des multiplications, recherche du complément…).

Une fois que les élèves prouvent qu’ils sont devenus à l’aise lors de la session d’apprentissage, ils se voient proposer de passer une évaluation sur la compétence travaillée, durant laquelle ils ne doivent pas utiliser les aides. Une fois qu’ils ont validé leur maîtrise sur toutes les compétences correspondant à une certaine ceinture, ils peuvent passer à la ceinture supérieure.

3. S’entraîner et gagner des étoiles

Le mode “entraînement” permet aux élèves de revenir sur des notions précédemment validées pour développer des automatismes en temps compté. Seules les compétences des ceintures déjà obtenues sont disponibles à l’entraînement.

L’élève doit essayer d’aller le plus rapidement possible. Il a 30 secondes pour répondre au plus grand nombre de calculs possible. Plus il va vite, plus il gagne d’étoiles. Un élève ayant gagné beaucoup d’étoiles est donc un élève qui s’est beaucoup entraîné et a acquis des automatismes.